Recherches avancées

Dimanche 23 Avril 2017




Newsletter

Vue 1241 fois   Dernière vue il y a: 2j 8h 9mn 5s  || Partager:   Share

Erreur Cette offre est expirée ; elle n'est affichée qu'à titre d'information!

Evaluation-capitalisation du projet « diffusion et promotion des pratiques agro écologiques » (# 6053)

(Publiée le: 24 février 2017 à 16:07:41)

SWISSAID
Consultation
15-03-2017
Expirée depuis 40 jour(s)

Consultation
ND
Niamey (Niger)
Divers
Non précisé


- Consultez les annonces par SMS en envoyant JOB au 6666 (seulement sur Moov actuellement)
- Recevoir les alertes via WhatsApp 1. Ajouter le +22790990330 dans vos contacts 2. Envoyer le mot-clé #Abo# suivi de votre nom (Ex.: #Abo#Sani) au +22790990330 via WhatsApp.


TERMES DE REFERENCE

EVALUATION-CAPITALISATION DU PROJET

« Diffusion et promotion des pratiques agro écologiques au Niger »

 

SWISSAID est une ONG internationale qui travaille en partenariat avec des organisations locales et des associations de base dans le domaine de la souveraineté alimentaire, du renforcement de la société civile, de l’égalité entre les genres  et de la transparence dans les industries extractives.

Au Niger, elle soutient le processus de décentralisation et appuie les communes en les considérant comme porte d’entrée de toutes ses interventions et en renforçant leur rôle régalien de maître d’ouvrage. Elle intervient dans les régions de Dosso et Tillabéri. La présente évaluation concerne le projet de diffusion et promotion des pratiques agro écologiques au Niger (NI 2 /14 / 09).

 

  1. 1.    Contexte et brève description du projet

 

SWISSAID Niger s'est résolument engagé à promouvoir l'agroécologie comme approche holistique et durable de développement dans le contexte particulier du Niger, sahélien et marqué par les effets du changement climatique. C’est ainsi qu’en2014 a été réalisée une étude diagnostic qui a dressé un état des lieux du développement de l’agroécologie dans le pays et dans le programme de SWISSAID Niger. Sur la base des recommandations de cette étude, un projet (transversal au programme) d’expérimentation, diffusion et promotion de l’agroécologie a été conçu et a démarré début 2015. Il s’agissait notamment de mener des expérimentations au niveau local sur des techniques agroécologiques en cultures maraichères et pluviales à travers un réseau de 18 points focaux ancrés dans 15 communes[1] partenaires de SWISSAID. Consciente que seul un engagement fort des différents acteurs (producteurs, institutions de formation et de recherche, politiques, société civile, etc.) permettrait de promouvoir et institutionnaliser l’agroécologie au Niger, le projet prévoyait également la mise en place d'une plateforme multi-acteurs pour le développement de synergie en vue de la promotion de l'Agroécologie au Niger.

A la fin de ce projet, SWISSAID souhaite avoir un regard critique et objectif sur les résultats et effets du projet dans la perspective d'une seconde phase et c'est à cet effet que les présents TDR sont élaborés.

 

  1. 2.    Objectifs de l´évaluation

L’évaluation a pour objet de fournir à SWISSAID une analyse indépendante et rigoureuse sur les résultats du projet tant au niveau de la production que des dispositifs de diffusion et communication/plaidoyer, ainsi que des recommandations pour la suite du projet et, plus généralement pour l'approche programme de SWISSAID (orientations pour la nouvelle stratégie). Elle a également pour but de documenter les résultats et bonnes pratiques obtenus à des fins de capitalisation et de promotion/plaidoyer. 

L’évaluateur prendra en compte les questions de genre.

Les résultats de l’évaluation serviront d'une part à éclairer sur la pertinence et l'efficacité des actions retenues ;à réorienter les actions futures ; et enfin à asseoir une meilleure stratégie pour le développement et la diffusion de l'Agroécologie au Niger.

 

  1. 3.    Objectifs spécifiques de l’évaluation

3.1Évaluation des résultats au niveau de la production

 

L’évaluateur appréciera les résultats de la production maraichère et pluviale :

- quelles sont les techniques agro-écologiques utilisées ? Par combien de personnes ?

- quelle est la plus-value de ces techniques, à quelle point sont-elles maitrisées par les producteurs et comment les apprécient-ils ?

- quelles sont les contraintes ou difficultés qu’elles posent ?

- quels sont les résultats obtenus en termes de production et de rendement, en comparaison à ce qui se faisait antérieurement ou se pratique par d’autres producteurs voisins ?

- quels sont les résultats en termes de revenus, comment ces techniques agroécologiques affectent le bilan charges-bénéfices ?

- quels effets ont les techniques agroécologiques sur d’autres aspects tels que la charge de travail, l’eau, le sol, la conservation des produits, l’environnement, …

- quelle est la qualité et l’efficience de l’accompagnement par les points focaux et animateurs

La dimension genre doit être intégrée dans cette analyse (quelle différence entre les hommes et les femmes).  

 

3.2 Évaluation du cadre multi acteurs de promotion l'agroécologie (plateforme Raya Karkara) 

Il s'agira d'effectuer un regard critique sur la composition des membres de la plateforme, les mécanismes d'adhésion, les textes, l'organisation en cours; les activités menées par la plateforme, les alliances et la durabilité du cadre. L'évaluateur appréciera aussi la pertinence de la plateforme multi-acteurs et son efficacité.

 

3.3 Évaluation de la démarche de diffusion des bonnes pratiques et résultats

Il s’agit d’évaluer les stratégies et étapes d’upscaling prévues, tant sur le plan horizontal que vertical. Le rapport doit présenter le dispositif prévu de diffusion et de promotion de l’agroécologie au niveau local, régional et national :

Quelles sont les stratégies et les différentes étapes prévues pour la diffusion des bonnes pratiques et résultats de ce projet expérimental, pour le passage à une échelle supérieure ? Décrire le dispositif prévu, en précisant ce qui a été accompli jusqu’à présent, si cela a été efficace, en indiquant les nouvelles stratégies ayant émergé en cours de projet, en analysant les forces et faiblesses de ce dispositif, et en faisant des propositions d’autres stratégies possibles (à changer ou à ajouter) pour assurer une diffusion plus efficace de l’agroécologie aux différents niveaux.

Plus particulièrement :

- y a-t-il eu des cas de diffusion de ces techniques par des producteurs en dehors des bénéficiaires directs du projet (« réplication horizontale », « effet tache d’huile »)? Qu’est-ce qui les a motivés à répliquer ces techniques sur leurs champs, et comment ont-ils su comment les appliquer ? Quelles sont les leviers qui pourraient encourager cette diffusion horizontale de l’agroécologie ?

- y a-t-il eu des réplications de techniques d’une zone à une autre (y compris hors Niger) ? Ont-elles nécessité des ajustements ? (adoption versus adaptation)

- y a-t-il eu des passages à l’échelle du niveau local à un niveau communal, régional ou national (diffusion verticale) ? Qu’est-ce qui les a rendus possible ? Quels leviers pourraient faciliter cette « diffusion vers le haut » ? Quelles sont les portes d’entrées possibles ?

 

3.4 Recommandations : 

Sur la base de ces questions spécifiques, l’évaluation formulera des recommandations en vue de la suite du projet et plus généralement des orientations pour le futur programme Niger.

3.5 Documentation des bonnes pratiques en vue de leur promotion et d’un plaidoyer pour l’agroécologie 

Une brochure ou un recueil de fiches (maximum 10 pages) sera annexée au rapport d’évaluation. Elle documentera les bonnes pratiques, les résultats et les leçons apprises sous une forme qui puisse être utilisée pour la communication, diffusion, et promotion de l’agroécologie au niveau national. Son contenu sera discuté avec SWISSAID-Niger.

 

  1. 4.    Méthodologie

L’Évaluation utilisera les outils suivants:

  • Analyse des documents du projet, y compris rapports d’activités et techniques ;
  • Analyse des documents et outils produits dans le cadre du projet (fiches techniques, curricula de formation, outils de collectes, textes de la plateforme, compte rendu des réunions, etc.) ;
  • Consultation avec les différentes parties prenantes (SWISSAID, mairie, animateurs, points focaux, membres plateforme, multi acteurs de semences) à travers des entretiens individuels et collectifs semi-structurés au niveau central et dans des sites du projet et avec des acteurs clefs ;
  • Visites sur le terrain dans les sites d’intervention et observation directe des réalisations et résultats du projet ;
  • Consultation avec les bénéficiaires du projet sur les sites d’intervention ;
  • Analyse et interprétations des données.

 

La méthodologie sera précisée sur la base de la proposition du consultant au cours de la réunion de cadrage.

Les consultations formelles avec SWISSAID tout au long du processus (termes de mandat, début et fin de mission, rapport) sont un élément important du processus et l’évaluateur travaillera en étroite collaboration avec toutes les parties prenantes.

Une fois toutes les données et informations collectées, l’évaluateur présentera ses constatations, conclusions et recommandations préliminaires au cours d’une rencontre de validation, puis enverra un draft de son rapport à SWISSAID en version hard et version électronique, afin de les discuter et valider. L’anonymat et les droits des répondants doivent être assurés, les données traitées et archivées confidentiellement.

 

  1. 5.    Produits attendus

 

Le rapport d’évaluation couvrira tous les objectifs spécifiques cités, et comportera une partie de rapport analytique et une partie de documentation plus visuelle, destinée à la documentation et diffusion des résultats.

L’évaluation doit permettre d’aboutir à des recommandations qui seront utilisées dans le cadre des prochaines phases et du programme.

L’évaluateur est pleinement responsable de son rapport indépendant, qui ne doit pas nécessairement refléter le point de vue de SWISSAID.

Le prestataire fournira:

  • Un rapport provisoire de l’évaluation contenant les analyses, les résultats et recommandations ; un document provisoire (brochure ou recueil de fiches) de capitalisation
  • Une restitution des principaux résultats à un atelier de validation ;
  • Un rapport final prenant en compte les observations et commentaires des parties prenantes (maximum 20 pages pour le rapport et 10 pour la brochure).

Ces rapports seront écrits en français.

  1. 6.    Profils du/de la consultant(e) ou de l’équipe de consultants :
  • Formation en Agronomie avec des connaissances du contexte sahélien et de l’agroécologie et l'agriculture familiale de subsistance ;
  • Expérience avérée en documentation et capitalisation
  • Expérience avérée en évaluation de projet ;
  • Connaissances sur les questions des rapports d’égalité hommes/femmes ;
  • Connaissances en matière d’upscaling, lobby-plaidoyer
  • Etre professionnel(le) et indépendant (e) d’esprit dans ses analyses ;
  • Excellente capacité rédactionnelle en français, ainsi que compétences en visualisation graphique
  • Disponibilité en mars 2017 et aptitude à faire les déplacements sur le terrain ;
  • Etre indépendant (e) des organisations impliquées dans l’élaboration, la mise en œuvre ou l’appui-conseil pour le projet évalué.
  • La connaissance de la zone du projet et des langues locales serait un atout.

 

  1. 7.    Calendrier et durée de la consultation

Le programme détaillé de la mission sera finalisé en concertation avec SWISSAID et le partenaire du projet.

Durée : La mission durera au maximum 21 jours en mars 2017. Cette durée inclue la préparation de l’évaluation, la réalisation sur le terrain, la rédaction et soumission du rapport final.

Lieu : La mission se déroulera dans la zone du programme Niger(Régions de Dosso et Tillabéri),

Le mandataire garantit une disponibilité de 100% pendant la durée de l’évaluation.

 

  1. 8.    Coûts

Le consultant fera sa proposition financière tout en tenant compte que SWISSAID fournira un véhicule; le carburant ainsi qu’un chauffeur pour les déplacements nécessaires à l’évaluation. Un forfait de 15'000 CFA par jour est à prévoir pour l’alimentation pour les journées passées sur le terrain.

 


Voir les Conditions ci-dessous

 

  1. 9.    Présentation des offres

Les candidats intéressés sont priés de faire parvenir leurs propositions techniques et financières en format électronique au Buco de SWISSAID au plus tard le 15 mars 2017.

Le dossier de candidature doit comprendre : 

-       CV

-       lettre de motivation (mentionnant aussi la disponibilité)

-       offre technique et financière (incluant un chronogramme)

Pour toute information, contacter le 20 75 54 30

Email :bucosw@intnet.ne, avec copie à issoufa.a.abdou@swissaidniger.org

 

Le payement des honoraires sera effectué de la façon suivante: 50% après la signature et l'enregistrement du contrat et 50% après la validation du rapport définitif par le commanditaire.

SWISSAID se réserve le droit de ne répondre qu’aux offres retenues.

 

 


[1]Situées dans les régions de Dosso et Tillabéri, Départements de Boboye, Dogondoutchi, Loga, Abala et Torodi.

Bureaux SWISSAID
bucosw@intnet.ne

Accueil ImprimerEnvoyer à un ami

A la Une:
National Project Experts for the regional project (9)FAO - National Project Experts for the regional project (9)Formation en statistiques appliquées sous SPSS/Sphinx/Epi Info en cours du soirStatDev - Formation en statistiques appliquées sous SPSS/Sphinx/Epi Info en cours du soir