Recherches avancées

Jeudi 18 Janvier 2018




Newsletter

Vue 2819 fois   Dernière vue il y a: 2h 7mn 17s  || Partager:   Share

Erreur Cette annonce est expirée ; elle n'est affichée qu'à titre d'information!

Suivi du Plan d’Atténuation des Risques Environnementaux (Num: 7265)

(Publiée le: 26 décembre 2017 à 17:03:53)

Lutheran World Relief
Consultation
15-01-2018
Expirée depuis 3 jour(s)

Consultation
Konni - Niamey (Niger)
Diplôme Universitaire
Agronomie - Ressources naturelles...
Non précisé
Français - Anglais

 


- Consultez les annonces par SMS en envoyant JOB au 6666 (seulement sur Moov actuellement)
- Recevoir les alertes via WhatsApp 1. Ajouter le +22790990330 dans vos contacts 2. Envoyer le mot-clé #Abo# suivi de votre nom (Ex.: #Abo#Sani) au +22790990330 via WhatsApp.


 TERMES DE REFERENCE (TDR)

Démarrage du Suivi du Plan d’Atténuation des Risques Environnementaux 

 

  1. 1.      RESUME 

L'Alliance 12/12[1]  a pour objectif de mobiliser l'expertise et les solutions novatrices du secteur privé en vue d’améliorer la résilience tout au long de l’année, de 12.760 ménages et 102.080 personnes dans les zones agropastorales et d’agriculture marginale de Dakoro (Région de Maradi) et d'Iléla, Konni et Malbaza, Région de Tahoua). Assurer que les risques environnementaux ou d’autres risques potentiels à la vie humaine par rapport aux activités  menées soient minimisés est essentiel de son succès. LWR sollicite les candidats qui le souhaitent, à soumettre des propositions techniques pour appuyer le Développement de la stratégie d’exécution et démarrage du suivi du Plan d’Atténuation des Risques Environnementaux du projet Alliance 12/12. La consultation proposée comprend :

a)      La revue du Plan d’Atténuation des Risques Environnementaux approuvé par  USAID

b)      Le développement participatif d’un plan de suivi du Plan d’Atténuation de risques

c)      Le développement des outils de suivi environnemental

d)      La formation du personnel et des partenaires de LWR en matière du suivi du plan

 

La mission aura lieu entre janvier et février 2018 pour moins de 10 jours de travail, mais les dates seront déterminées ultérieurement.  

 

  1. 2.      CONTEXTE 

Le Niger a été affecté par un ensemble complexe de facteurs de chocs et de stress qui ont affaibli la résilience[2] des populations vulnérables. Au cours des cinq dernières années, les effets continus  des sécheresses, des inondations, des invasions acridiennes, de la désertification, de la hausse des prix des denrées alimentaires à l’échelle mondiale, des troubles sociaux et des pénuries alimentaires dévastatrices en 2012, ont considérablement réduit la capacité des ménages pauvres à faire face et à s'adapter aux crises. En dépit des efforts d'intervention d'urgence en 2012 et 2013[3], les communautés vulnérables restent confrontées à d’importantes menaces permanentes qui mettent en danger le rétablissement à court terme et l’atteinte des moyens de subsistance durables.

 

Le projet 12/12 vise à atténuer ces menaces grâce à des investissements durables fondés sur le marché, par la diversification des moyens de subsistance des ménages, l’amélioration de la productivité, et l’établissement de liens avec les systèmes financiers, du marché et des connaissances afin d'atteindre 12 760 ménages et 102 080 membres de ménages (dont au moins 50% de femmes et  de filles) dans quatre départements, 10 communes et 115 villages à Tahoua et à Maradi. Le projet 12/12 vise à appliquer des stratégies éprouvées et des solutions innovantes à une approche en trois volets pour renforcer la résilience des ménages tout au long de l'année: 

  1. Amélioration de la capacité des ménages à résister aux chocs et au stress: le projet 12/12 vise une  production agricole accrue et complémentaire; accroissement de la valeur des  animaux par une production axée sur le marché; amélioration de la gestion des vivres, des revenus et de l’épargne  afin d’augmenter les marges, les actifs et la capacité d'adaptation. L’adoption des interventions aux capacités des hommes et des femmes issus des ménages vulnérables mais viables contribuera à renforcer le bien-être économique et la résilience.
  2. Renforcement des capacités des associations d'agriculteurs à répondre aux besoins des ménages: le projet 12/12 vise à exploiter les possibilités d'une commercialisation collective plus rentable des cultures à fort potentiel au sein des associations d'agriculteurs; des services de vulgarisation privés assistés par les TIC durables et intégrés; amélioration de la gouvernance organisationnelle, de la  redevabilité, de la gestion financière, technique et opérationnelle; stratégies de gestion des risques plus efficaces pour répondre aux besoins des ménages et des membres de la communauté.
  3. Un environnement propice à la résilience et à la croissance: pour favoriser des gains durables, le projet 12/12 vise à faciliter les transactions plus efficaces, plus efficientes et plus responsables — entre les ménages, les acteurs du marché et les acteurs financiers, entre les ménages et les autorités locales/régionales, et au sein des associations d'agriculteurs — en vue de renforcer la confiance et le capital social et humain nécessaires à la transformation au-delà des chocs et des stress climatiques. Pour faciliter ces transactions, le projet 12/12 a entamé la conception d'une Plateforme de gestion des connaissances TIC (plate-forme de données sécurisées accessible à distance et permettant à un administrateur et à des ordinateurs utilisateurs d'accéder à distance à la plate-forme pour consulter des rapports/tableaux de bord prédéfinis et des applications pour Smartphone /tablettes accessibles hors connexion). Des hommes et des femmes Promoteurs/trices d’Entrepreneuriat Agricole (PEAs) utiliseront des Smartphones /chargeurs solaires et la Plateforme TIC pour:
    1. recueillir des données sur les systèmes agricoles, les besoins en intrants, les prix du marché, les précipitations, les projections de production, les menaces et les performances ;
    2. accéder à des contenus de vulgarisation dynamiques et appropriés sur les produits agricoles et les chaînes de valeur ciblées, ainsi que sur la gestion et l’entrepreneuriat ; et
    3. recueillir des données sur le projet.

 

Le Cadre du projet, ses activités et objectifs de rendement et le Plan d’Atténuation des Risques Environnementaux approuvé par USAID seront fournis au consultant.

 

  1. 3.     CHAMPS D’APPLICATION, LIVRABLES, CALENDRIER ET DURÉE DE LA MISSION 

LWR  a récemment développé un plan d’Atténuation des Risques Environnementaux qui a été approuvé par le bailleur.  Par conséquent, LWR doit mener des sessions de sensibilisation avec les différents partenaires impliqués  dans le projet et développer une stratégie pour exécuter et suivre les activités recommandées :

  • Conduire une session de sensibilisation à l’endroit des partenaires du secteur privé impliqués dans le projet ;
  • Conduire une session de formation pour rappeler aux partenaires d’exécution les risques environnementaux liés au projet et les activités d’atténuation y afférentes ;
  • Aider l’équipe à développer les outils et la démarche nécessaires pour démarrer le suivi du Plan d’Atténuation des Risques Environnementaux.

Principales activités et livrables (et temps estimatif)

 

Délai approximatif*

Partie responsable

Travaux (peut être fait à distance et/ou à Konni)

  • Organiser une/des réunions préliminaires avec les intervenants pour examiner/peaufiner les besoins avec le personnel de LWR (1 jour)
  • Développer en collaboration avec l’équipe du projet une stratégie d’exécution et des outils de suivi du plan d’Atténuation de Risques Environnementaux approuvé (un calendrier de suivi, des listes de contrôle et de taches pour le suivi, des modules de formation ou de recyclage pour les partenaires, etc.) (3 jours)

Livrable : Présenter un document de la stratégie et des outils pour revue et appréciation

Livrable : Soumettre pour approbation, un plan de travail détaillé des formations/sensibilisations (approches, logistique, outils, échéancier, etc.) et les modules de formation/sensibilisation

Janvier  2018

Consultant

Formations (Konni et Niamey)

  • Organiser une sensibilisation de 1-2 heures des partenaires du secteur privé de l’Alliance (Airtel, Ecobank, SH Biaugeaud) à Niamey (1 jour)
  • Organiser une formation de 2-3 heures pour l’équipe de LWR sur les outils de suivi à Konni (1 jour)
  • Organiser une séance de recyclage de 2-4 heures aux partenaires[1] sur les risques environnementaux du projet, les actions pour leur atténuation et les outils de suivi du plan à Konni (1 jour)

Livrable : Dispenser les formations/sensibilisations et présenter les rapports/PVs pour chaque formation

Février 2018

Consultant

 

 

[1] Les partenaires Union Nazari, Union Amintchi et CEB ont des activités de suivi spécifiques à leurs activités du projet

 

* Dates à préciser ultérieurement.

 

  1. 4.     DISPOSITIONS DE MISE EN OEUVRE 

Le /la consultant(e) sera responsable : 

  • de l’organisation du paiement du transport terrestre, des repas et autres frais sur le terrain relatifs à la participation du/de la consultant(e). Afin de réduire les couts, le/la consultant(e) sera logé à la maison de passage de LWR lors du séjour à Konni.  
  • de la fourniture (ou de la prise des dispositions pour la présence) des ordinateurs et autres équipements informatiques et de communication, du matériel et/ou des logiciels nécessaires à la réalisation de la mission. 

 

Le DCOP (et son désigné, la Responsable des Productions Agricoles) assurera la supervision technique avec le/les consultants au Niger, afin de :

  • compiler et fournir les documents de base relatifs au projet et qui sont disponibles
  • communiquer l'objectif de la consultation aux partenaires et aux répondants et finaliser et communiquer les dates des réunions avec les partenaires et les répondants
  • organiser les lieux de réunion pour les activités de terrain, au besoin
  • organiser les séances de formation du personnel de LWR (y compris les coûts liés à la participation du personnel de LWR)
  • coordonner et fournir des commentaires et des questions compilés relatifs aux préoccupations spécifiques de LWR portant sur le projet de matériel de formation et le projet de rapport

  

 


[1] Lutheran World Relief, Airtel, Ecobank, SH Biaugeaud, partenaires locaux (Contribution à l’Education de Base (CEB), Union Adaltchi, Union Amintchi and Union Nazari), USAID, Ron Frehner et Deb Murray et la Fondation  Margaret A. Cargill.

[2]Pour LWR, la résilience se réfère à la capacité d’absorber les impacts des chocs et des stress, de s’adapter au changement et de se transformer, en temps d’incertitude, d’une manière qui permette la réalisation des objectifs de développement. Adapté de: Béné, C., Wood, R., Newsham, A., et Davies, M. et.al. (2012) Résilience: Nouvelle utopie  ou nouvelle tyrannie?, Document de travail de l’IDS v. 2012, No. 405. USAID (2012) ‘Renforcer la résilience aux crises récurrentes”, Guide des politiques et programmes de l’USAID.

[3] LWR travaille au Sahel depuis 1975 et totalise près de 10 ans d’expérience en matière de programmes de résilience dans la région.

 

[4] Les partenaires Union Nazari, Union Amintchi et CEB ont des activités de suivi spécifiques à leurs activités du projet


Voir les Conditions ci-dessous
  1. 5.      QUALIFICATIONS ET PROCEDURE DE DEPOT DES CANDIDATURES 

Les consultants doivent satisfaire les critères suivants :

  • Être titulaire d'un diplôme en agronomie ou les ressources naturelles ou dans un domaine connexe.
  • Avoir une expérience avérée de travail en matière d’élaboration de Environmental Monitoring and Mitigation (EMMP) plans par l'USAID.
  • Avoir une bonne connaissance pratique des activités des projets de développement agricole ; expérience avec les projets de mil, niébé, oignon, blé ou petits ruminants serait un atout.
  • Avoir d’excellentes compétences en communication orale et écrite en français ET anglais.

 

Les candidats doivent soumettre des propositions succinctes (5 pages maximum), comprenant les éléments suivants : 

  1. 1.      Déclaration de capacité : description de l'expérience du consultant par rapport à l’objet de la mission, y compris une description des expériences similaires en précisant les références (organisation/agence, personne de référence, contacts téléphoniques/adresses électroniques, livrables, etc.) et le CV. Seules les personnes dont les CV ont été inclus dans la proposition sont autorisées à participer à la mise en œuvre de la missionToute modification éventuelle doit être approuvée par écrit par LWR. En cas de non-respect, LWR se réserve le droit d'annuler le contrat.

Les dossiers de candidature, adressés au Chief of Party du Projet Alliance 12/12, doivent être déposés sous pli fermé au plus tard le lundi 15 janvier 2018  à midi au bureau de LWR au Niger sis Boulevard Mali Bero Avenue du Kawar, 3ème Latérite, 1er Arrondissement, BP 2173. Téléphone 20 35 03 07.

Offre financière : offre financière incluant le niveau d'effort et le taux journalier du/de la consultante, les coûts liés aux voyages, aux fournitures, au transport, et aux repas, au matériel et autres dépenses connexes.

 

LWR se réserve le droit de modifier, de différer ou d'annuler le processus de sélection sans notification ni consultation préalable des soumissionnaires.

 
Lutheran World Relief
20 35 03 07

Accueil ImprimerEnvoyer à un ami

A la Une:
Formations en Comptabilité et FiscalitéAudit Strategy and Business Consulting - Formations en Comptabilité et FiscalitéDirecteur (trice) Ressources Humaines / AdministrationOxfam au Niger - Directeur (trice) Ressources Humaines / AdministrationFormation sur Microsoft Excel par niveau et par métierCentre de Formation en Informatique CFI - Formation sur Microsoft Excel par niveau et par métier