Recherches avancées

Jeudi 23 Février 2017




Newsletter

10 erreurs à ne pas commettre quand on lance sa StartUp
Publié le 25 décembre 2014 à 10:13:18 - Catégorie: News/Article

Monter sa startup est une aventure excitante et enrichissante à tous points de vue. Je partage cette sensation d’autant plus que j’estime faire partie de cette nouvelle génération de jeunes africains qui savent d’où ils viennent et où ils vont et qui ont cette envie de participer concrètement au développement de notre cher continent en créant des entreprises et des emplois… 


Monter sa startup est une aventure excitante et enrichissante à tous points de vue. Je partage cette sensation d’autant plus que j’estime faire partie de cette nouvelle génération de jeunes africains qui savent d’où ils viennent et où ils vont et qui ont cette envie de participer concrètement au développement de notre cher continent en créant des entreprises et des emplois… 

Cependant, cette aventure  n’est pas de tout repos et peut rapidement virer à l’échec  si on  n’y prend pas garde. Je vais donc partager avec vous  selon mon expérience et ma culture, un certain nombre d’erreurs  communes  à ne surtout pas commettre à ses débuts :

 

1) Ne pas être assez passionné par son projet.

La  passion, qui effraie souvent, peut et doit être l’un des meilleurs alliés de l’entrepreneur. La  passion se doit de nous habiter, de nous investir afin de nous pousser à donner le meilleur de nous et transmettre la flamme du projet.

 

2) Avoir peur de quitter sa « zone de confort »

Entreprendre c’est prendre des risques, c’est aller vers l’inconnu, c’est un pari sur l’avenir. Il ne faut donc pas hésiter  (dans la mesure du possible) à franchir  ses barrières de confort (un bon boulot, une rythme de vie paisible et établi…).La zone de confort nous empêche de nous dépasser pour le développement de sa startup.

 

3) Ne pas vouloir  avoir une énorme capacité de travail

Copyright Yeelenpix.com

Copyright Yeelenpix.com

Il ne faut pas se faire d’illusion, la création d’une startup nécessite une implication totale et une capacité de travail extraordinaire. Apprêtez-vous à ne plus compter vos heures, à ne plus avoir de week ends ni de nuits complètes (oui oui c’est exactement cela).

 

Il faut bien travailler sans cesse pour maitriser les contours de son activité et évoluer. En ce qui me concerne, je me souviens lors des premières années du projet Yeelenpix, c’était vraiment dur mais passionnant : je n’avais plus de vie sociale, et passait mes soirées et week ends devant mon ordinateur à travailler sans cesse car je savais ou j’allais et ce que je voulais.

 

4) Ne pas bien étudier son marché et son secteur d’activités

Avant de se lancer dans une activité, il est primordial de bien l’étudier et d’en connaitre les contours. Quand j’ai eu l’idée de Yeelenpix par exemple, les questions que je me suis posées étaient les suivantes :

– A qui vais-je vendre ces photos et illustrations ?

– A  quel prix ?

– Par quels canaux ?

– Qui sont mes concurrents ?

– En Quoi vais-je me différencier d’eux ?

– Cette activité peut-elle être rentable ? etc …

 

Le processus de réponse à ces questions m’a conforté dans l’idée de la rentabilité du projet et m’a permis de bien maitriser tous les autres paramètres et anticiper pas mal de choses.

 

5) Ne pas savoir bien s’entourer

Une des erreurs les plus communes  est de penser qu’on peut tout faire seul. Comme on le dit souvent : « seul on va plus vite,

ensemble on va plus loin ». Il est vraiment capital de  s’entourer de personnes de confiance aux compétences variées et complémentaires.

 

L’équipe idéale se compose généralement  d’une compétence technique (développeur, intégrateur,..), d’une compétence en  marketing et communication et d’une compétence financière. Mais il est  quand même important d’avoir en tant que fondateur une connaissance (pas forcement une expertise)  sur tous les domaines précédemment cités.

 

6) Ne pas être humble

Vous venez d’avoir une excellente idée, vous êtes motivés à vous lancer et vous allez cartonner! Oui, probablement, mais : « Gardez la tête sur les épaules », soyez humbles.

 

L’humilité permet d’accepter les critiques objectivement et de s’améliorer toujours car c’est de cela qu’il s’agit, ne jamais se reposer sur ses acquis ! Ne dit-on pas que l’humilité précède la gloire ? ;-)

 

7) Ne pas savoir « pitcher » convenablement son projet

Tout startuper qui a besoin de financement en phase d’amorçage doit maitriser (ou du moins connaitre) l’art du pitch. Pour information, le pitch consiste à  synthétiser l’explication du  projet entrepreneurial d’une startup en quelques slides, en quelques phrases clés.

 

Vous pouvez rencontrer un potentiel investisseur n’importe où (dans un ascenseur, dans la rue, dans une conférence…) Il faut donc être prêt à tout moment car l’opportunité ne se présentera peut être jamais deux fois. J’ai eu l’honneur de présenter Yeelenpix lors d’un concours de pitch dédié aux startups africaines  organisé par le collectif  « startup Africa Paris »  il y’a quelques semaines et nous avons eu le prix du public devant un panel d’investisseur à Paris. C’est un encouragement à nous améliorer et poursuivre dans ce sens.

 

8) Vouloir être une « star » trop tôt

 

 

Il est important de ne pas tomber trop tôt dans le jeu de la médiatisation anticipée. Il ne faut communiquer que lorsqu’on est prêt ou en phase très avancée… Communiquer un an à l’avance avant la sortie de son produit par exemple peut très vite lasser les prospects. Ne pas aussi oublier dans toutes les actions de communication que la star c’est votre produit et vos services et non vous… ;-)

 

9) Ne pas être ambitieux

Quand on monte une startup, on doit être ambitieux, avoir le couteau entre les dents et prêt à porter son entreprise parmi les meilleurs du secteur. Il ne faut ni avoir peur ni manquer d’ambition car c’est un puissant motivateur vers le succès et la combativité…

 

10) Ne pas savoir s’arrêter quand ça ne marche pas…

Je termine exprès par ce sujet car après s’être pris de passion pour son projet, constitué la meilleure équipe possible, avoir été ambitieux, travaillé inlassablement, insister  etc… on se rend compte que l’activité ne marche pas et bien il faut avoir l’humilité d’arrêter.

 

Cet arrêt, loin d’être une faiblesse,  doit être l’occasion de faire un bilan, une rétrospective, d’apprendre de ses erreurs afin de rebondir rapidement sur autre chose.

 

Pour illustrer ce dernier conseil, laissez-moi vous raconter l’histoire de Brian Acton qui s’est vu refusé l’embauche chez Facebook en 2009… Face à cet échec, il se remet en cause et décide alors de créer la startup Whatsap qui a été rachetée par Facebook en 2014 pour la somme de 19 milliards de dollars…

 

——————

 

J’encourage vraiment tous mes frères et sœurs africains à se lancer dans l’entrepreneuriat sur des sujets qui les passionnent et qui sont économiquement viables. Je me sens totalement  épanoui dans cette aventure Yeelenpix  qui n’est pas de tout repos mais tellement gratifiante et pleine de promesses pour l’avenir…

Source: http://www.afriqueitnews.com/2014/06/12/10-erreurs-ne-pas-commettre-quand-lance-sa-startup/


A la Une:
Formations 2017Smart consulting - Formations 2017