Recherches avancées

Jeudi 14 Décembre 2017




Newsletter

Vue 4314 fois   Dernière vue il y a: 5mn 23s  || Partager:   Share

Tdr formation « one health » (Num: 7215)

(Publiée le: 05 décembre 2017 à 12:09:50)

Médecins du Monde Belgique
Consultation
15-12-2017
Il reste 1 jour(s)

Consultation
Niamey (Niger)
Diplôme Universitaire
santé humaine ou animale
Non précisé


- Consultez les annonces par SMS en envoyant JOB au 6666 (seulement sur Moov actuellement)
- Recevoir les alertes via WhatsApp 1. Ajouter le +22790990330 dans vos contacts 2. Envoyer le mot-clé #Abo# suivi de votre nom (Ex.: #Abo#Sani) au +22790990330 via WhatsApp.


  1. PROGRAMME « ONE HEALTH » POUR GESTION DES RISQUES SANITAIRES ET CATASTROPHES (ONE HEALTH RISC)
  2. TDR FORMATION « ONE HEALTH »
  1. 1.     Contexte/justification 

 

Vaste pays parmi les plus arides d’Afrique de l’Ouest, le Niger se caractérise par un indice de développement humain particulièrement bas et une population peu dense (16.38 hab/km²) concentrée dans le tiers méridional du pays, dans la zone sahélienne et soudanienne.

La population au Niger est confrontée à cinq types de catastrophes majeures chroniques : les épidémies, l’insécurité alimentaire et la malnutrition, les inondations et les mouvements de population. Ces catastrophes et la vulnérabilité de la population est liées à des ressources naturelles limitées, l’insuffisance des services sociaux de base et une grande pauvreté, une croissance démographique parmi les plus élevées au monde (+3.9% par an) et aux effets du changement climatique. A cela s’ajoutent d’autres facteurs aggravants comme l’urbanisation croissante et désordonnée, l’insécurité grandissante aux frontières (Burkina Faso, Nord Mali, Nigéria, Libye) et en interne, et des flux migratoires importants.

Face à ce contexte, une évaluation menée en 2016 par Médecins du Monde Belgique (MdM-B) et Vétérinaires Sans Frontière Belgique (VSF-B) a conduit à formuler un programme financé par la Belgique, dont l’objectif principal est de renforcer les communautés et les services de santé humaine et animale dans la gestion des risques sanitaires liés aux crises et catastrophes. Ces risques sont en lien avec la santé humaine et animale : risques d’épidémies, d’épizooties et aux conséquences sanitaires découlant des chocs climatiques (inondations et sécheresse). Le programme repose dès lors sur le concept de One Health ou « une seule santé » qui met l’accent sur les interactions entre les animaux, les humains et leurs divers environnements, et est particulièrement pertinent au Sahel en raison du profil de populations visées, en grande partie dépendante de l’élevage.

La récente réapparition de la fièvre de la vallée du Rift au Niger est un autre exemple qui pose aussi des risques pour la santé animale et humaine. Ces risques pour la santé sont en quelque sorte liés aux évolutions récentes que sont les changements climatiques, l'urbanisation rapide et l'intensification du commerce d'animaux vivants et de produits animaux en raison d'une demande croissante de la part des consommateurs. Ces évolutions particulières contribuent à la prise de conscience des liens importants entre la santé humaine, la santé animale et l'environnement. One Health propose de rendre ces liens opérationnels dans la pratique en promouvant la transdisciplinarité et d’augmenter les collaborations entre la médecine humaine, vétérinaire, les sciences environnementales et sociales.

Au Niger, la nécessité de développer une approche cohérente pour mieux appliquer les principes du One Health s’explique grâce à plusieurs facteurs. Le pays possède un patrimoine bétail important et en forte croissance (un croît de l’ordre de 3% par an) et des millions d’éleveurs qui dépendent de l’élevage pour subvenir à leurs besoins. Cet élevage plutôt transhumant est caractérisé par la mobilité transfrontalière du troupeau et du pasteur. A cause de la proximité des éleveurs transhumants et de leurs animaux mais aussi à cause de la consommation de lait cru, des infections zoonotiques comme le charbon bactéridien, la brucellose, la fièvre Q et la tuberculose bovine se propagent facilement dans des zones pastorales en Afrique de l’Ouest. En même temps, les changements climatiques et la pression démographique augmentent la pression sur les ressources naturelles ce qui entraîne des considérations écologiques et environnementales qui doivent être prises en compte. Malgré ces risques élevés d'infection, les éleveurs transhumants/pasteurs nomades ont peu accès à des services sanitaires conventionnels qui sont adaptés à leurs besoins. C’est cette nécessité qui explique la volonté de mettre en œuvre le concept One Health afin de pouvoir garantir un système efficace et concret de santé publique, une meilleure sécurité alimentaire et nutritionnelle et un élevage durable.

 

Ce Programme du consortium MdM-VSF /B fait déjà preuve des opportunités que présente une telle approche  dans Les communes d’intervention mais des défis importants peuvent persister tant au niveau technique qu’au niveau politique.

 

Concrètement, les activités de préparation et gestion des crises et catastrophes envisagées sont axé sur : a) le renforcement de la coopération santé humaine/santé animale en prévention, détection et riposte face aux risques de maladies infectieuses émergentes, telles que les zoonoses ; b) le renforcement des systèmes de santé humaine et animale pour l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Afin d’outiller l’équipe de mise en œuvre du projet et les parties prenantes des notions et méthodes clés de l’approche One Health, le programme entend organiser une formation de mise à niveau à Niamey.

 

  1. 2.    Objectifs

L’objectif global de la formation est d’informer et de sensibiliser l’équipe d’exécution du projet et les principales parties prenantes sur le Concept One Health et les dynamiques en cours au niveau national et régional.

La formation a pour objectif spécifique de transmettre les notions et méthodes clés de l’approche « One Health » aux participants, en vue de leur opérationnalisation dans le projet One Health/RISC.

  1. 3.    Résultats attendus

Les résultats attendus de la formation sont les suivants:

1)     Les participants sont bien informés du contexte, enjeux, dimensions, bien fondé, concepts et notions de l’approche One Health en lien avec le Développement durable, l’élevage, sécurité alimentaire et nutritionnelle, services aux communautés.

2)     Les participants identifient les conditions et moyens nécessaires à l’opérationnalisation de l’approche One Health.

3)     Les états des lieux, les dynamiques en cours, les bonnes pratiques et essais d’application de l’approche sont connus des apprenants.

4)     Les difficultés pour la mise en application de cette approche, les barrières, les solutions envisageables découlant des exemples d’application sur le terrain sont partagées avec les participants.

5)     Des recommandations sont formulées  pour une meilleure intégration de l’approche « One Health » dans l’exécution du projet One Health/RISC.

 

  1. 4.    Méthodologie

La méthodologie de base devra être participative impliquant autant que possible les participants, en se basant sur des exercices pratiques permettant d’acquérir la compréhension du concept « One Health » au-delà de la simple accumulation de connaissances théoriques. (Présentations, discussions, travaux de groupe, partages d’expériences etc.).

La formation sera dispensée pendant deux jours en journée continue.

Au plus tard une semaine avant la date retenue pour la formation, le formateur communiquera au Coordonnateur du Programme le planning de la formation et le module de la formation.

L’organisation logistique de la formation sera entièrement prise en charge et gérée par le consortium MDM-BE/VSF-BE.

Tant au début, que au terme de la formation, le formateur procédera à une évaluation permettant d’apprécier la progression des participants.

  1. 5.    Livrables

Les livrables attendus du formateurs sont les suivants :

-       Une proposition technique et financière.

-       Le planning de la formation.

-       Le module de formation et outils pédagogiques.

-       Les résultats des tests pré et post-formation.

-       Le rapport de formation avec des recommandations pratiques, réalistes et réalisables.

Le consultant soumettra ces documents en format électronique.

  1. 6.    Lieu, et durée de la formation

La formation aura lieu à Niamey, Niger et durera deux jours.

Les participants seront l’équipe projet, les cadres des ministères (MAE, MEDD, MSP), les vétérinaires privés, les services déconcentrés des ministères (MAE, MEDD, MSP), les maires de Ingal et Sakoira, les SP/DNPGCCA, MdM et VSF/B.

 

  1. 7.    Profil du formateur

Le candidat souhaité doit posséder les qualifications demandées ci-dessous

-      Diplôme universitaire de niveau maîtrise ou supérieur dans le domaine de la santé humaine ou animale.

-      Expertise reconnue dans l’approche « One Health ».

-      Expérience avérée en andragogie.

-      Excellente capacité de rédaction.

-      Expérience de travail dans la région.

 


Voir les Conditions ci-dessous

Intéressé(e) ? Adressez votre candidature (CV, et lettre de motivation) au plus tard le 15 décembre 2017 à 17h00 à l’adresse suivante : recrutement.niger@medecinsdumonde.be ou aux bureaux MdM BE d’Agadez quartier Oumourdan Maghas et Niamey quartier Kouara kano à 300m de la centrale Nigelec, direction Tillabéry, Rue KK 103, Porte 497

NB : Seuls les candidats retenus seront contactés.

MdM Be encourage Les candidatures féminines et celles des personnes handicapées.

MdM se réserve la possibilité de finaliser un recrutement avant la date de clôture de réception des candidatures. Merci de votre compréhension.

 

 


 

Bureau PAM
recrutement.niger@medecinsdumonde.be
medecinsdumonde.be
Du même recruteur: Médecins du Monde Belgique
Tdr formation « one health »

Accueil ImprimerEnvoyer à un ami

A la Une:
Formations en Audit des Marchés Publics, Audit interne, Audit fiscal, Audit des projets et programmes de développementAudit Strategy and Business Consulting - Formations en Audit des Marchés Publics, Audit interne, Audit fiscal, Audit des projets et programmes de développement